Chiens Gompa de Dharmapala - (D'Aoust)

Le temps est venu ....

J’étais obsédée par le fait que ces chiens n’avaient pas reçu le respect ou la reconnaissance par la plupart des éleveurs et amateurs depuis leur arrivée dans l’ hémisphère occidental. Réalisant que les chiens ne les recevraient jamais si aucune action appropriée n’était prise, j’ai relevé le flambeau.

Cette annonce était prévue pour septembre 2003 car il y avait encore beaucoup de travail à accomplir, suivant mon plan soigneusement développé. Les chiens sont arrivés chez moi, rasés court, c’est une des principales raisons pour laquelle je suis restée silencieuse. Je voulais vous présenter les chiens, à vous amateurs de Lhassa Apsos, en pleine fourrure et toilettés au standards. Ils étaient en excellente santé, condition physique et mentale. Ce groupe de chiens, contrairement aux rumeurs que j’ai entendu, a un excellent tempérament.

M. D’Aoust, Madame de Zarobe et les personnes de l’Institut Limincha, sont directement responsables de cette magnifique opportunité. Dix chiens de D’Aoust ont été placés chez moi en août 2001. Une portée d’une femelle et de deux mâles est née ici, le 2 juin 2002. Ces chiens non seulement m’ont été donnés, mais Cece Clover et Mac les ont conduits depuis la Virginie jusqu’au Colorado !

“Dharmapala” etait le nom du chenil de M. D’Aoust, “Kunza”, feu en tibétain, dieu du feu et poète, c’est le nom que j’ai choisi pour ce programme d’élevage.
“Lotus” est le nom de l’élevage der Madame Clover, la personne en charge des chiens en Virginie. Les dix chiens restants (des vingt restants) en Virginie ont été placés dans des maisons des membres de l’Institut Ligmincha. J’ai les archives concernant tous ces chiens et je reste en contact avec M. D’Aoust.

Sincèrement votre
Debby Rothman
Dharmapala Kunza Lhasa Apsos
Fleetfire Lhasa Apsos (70 AKC registered Champions)
Renal Dysplasia Scholar


Nyalu
Nyalu
Tashi Deleg
Katu
Katu
Katu
Tandim
Ponya

Drepung
Seth parmis ses compagnons
(Fleetfire)
Seth parmis ses compagnons
(Fleetfire)
Garma





Bienvenue dans mon Monde
par
Debby Rothman


Cette photo a été prise de la terrasse de ma maison.
L’extension du toit à l’arrière de la photo c’est pour couvrir l’aire extérieure.

Vue de l’arrière de l’aire des chiens, l’entrée de celle-ci se trouve à la verticale des drapeaux de prières.

Si vous regardez de près, vous pouvez voir deux groupes de chiens.
Les mâles sont dans l’aire des chiens ; les femelles sont à l’arrière des mâles.

Le groupe dans les cours extérieures. Le mur en haut à droite de la photo est le même que celui de la photo avec deux chiens assis à l’arrière plan. Les chiens adorent sauter de ce mur, incluant de la partie inclinée menant à sa partie la plus haute. Vous pouvez voir comment les cours extérieures sont protégées des éléments avec des avant-toits, un des cotés enfoncé dans la montagne et protégées avec des solides barrières. La parties en pente est également protégée contre les éléments. Il y a très peu de courants d’air même les jour de grand vent.

La photo de gauche est prise du bas de la colline, dans la cours des chiens, regardant vers les cours couverts, elle a été prise d’un angle différent. Les petits jouent dans cette cage portable quand je ne suis pas là pour les surveiller avec les adultes. Je répète, les chiens adorent sauter du et sur ce mur. La photo de droite montre la porte qui mène au second terrain des chiens.

Voici une vue intérieure des cages des petits

Voici la photo des cages 2 x 6 avec plancher surélevé pour les chiens d’exposition et les cours intérieures.

Mon Lhassa enrichie ma vie. Et je ne souhaite que d’ enrichir les leurs. Mon Lhassa amène la beauté et la solitude dans ma vie. Chaque jour je pense au lointain pays d’où ils viennent. Je pense à la culture dans laquelle leurs ancêtres y ont vécu et les nombreux siècles depuis que ces petits chiens poilus ont existé. J’aime regarder dans leurs yeux et voir leur âme et leur héritage. Mon Lhassa me fait sentir connectée avec le temps et l’histoire et la terre. En retour de la joie qu’ils amènent dans ma vie, je veux tout simplement les honorer chacun d’eux, prenant soin d’eux avec ma meilleure habilité, laissant la personnalité de chacun s’éclore.

Debby Rothman


D'autres photographies prises en été.




Mars 2003...







Octobre 2004...

Ce 19 octobre 2004 a eu lieu à St Louis (USA), la Nationale d’élevage des Lhasa Apsos.

Dans le cadre de cette manifestation et sous l’égide de l’ALAC, s’est déroulé une présentation de Lhassa Apsos de pure origine tibétaine.

Cette réunion a pu mettre en lumière quelques chiens descendants des lignées des monastères de Drepung importés par Mr Gerald D’Aoust au Canada,  il y a maintenant  25 ans.

A ce moment là, ces chiens ne suscitèrent que peu d’écho parmi les amateurs de la race. L’époque n’était pas la même, on n’avait pas encore pris conscience de la fragilité de la nature et de la disparition de nombreuses espèces.

Aujourd’hui, un quart de siècle plus tard, alors que bien des choses de notre environnement ont disparues à jamais, le regard se fait différent.

Au cours de cette présentation, l’émotion ressentie par de nombreux amateurs du monde cynophile devant ces petits Gompa en est la preuve.


En effet, ce n’est que maintenant, qu’ils réalisent que devant eux se tenaient les derniers descendants des lignées d’origine tibétaine. Cela ne pouvait être qu’un moment très émouvant.

Mme Debby Rothman

C’est grâce au grand dévouement  de Mme Debby Rothman qui s’est investie entièrement au maintien de ces lignées, à ses amis qui l’on soutenue dans cet effort, effort qui va bien au delà d’un simple programme d’élevage.


Ayant le privilège de posséder, encore ce petit potentiel génétique unique, souhaitons que les erreurs du passé ne se reproduiront plus.