Chiens du toit du Monde
Par l'Honorable Mrs Bailey
Extrait de l'article paru le 1 mars 1937 dans l'American Kennel Gazet

Kennel Gazette Le mot " APSO " est le nom tibétain pour tout chien à poil long, c’est une déformation de " RAPSO " qui veut dire ressemblant à un chèvre.

Ces chiens sont en apparence comme les petites chèvres à poil long du pays, bien que, naturellement, les chiens soient plus petits.

On peut trouver différentes sortes d’APSO au Tibet, mais après une considérable expérience auprès des notables Tibétains, j’ai pu déterminer le type généralement préféré. Celui-ci est purement un chien d’intérieur. Dès lors, il doit avoir, comme son nom l’indique, le poil long, plus il est long, mieux il est, dans les limites du raisonnable.
En ce qui concerne la couleur, la plus commune est le noir ou gris fer, mais les Tibétains préfèrent le doré ou la couleur " miel ". Les chiens à pattes hautes de ce pays ne seraient pas admirés au Tibet.

Autant que je sache, le nom " APSO " concernant ces chiens apparut la première fois dans un journal Anglais le " Daily Mail " en Août 1929.

Le texte suivant explique l’origine de mon élevage de ces chiens.

En 1920-21 le Colonel R.S. KENNEDY était à Lhasa depuis environ un an comme Médecin Militaire auprès de Sir Charles BELL, qui était à cette époque " Officier Politique " au Tibet. En remerciements pour les soins donnés à sa femme, le Commandant TSARONG SHAPE désire faire un présent au Colonel KENNEDY qui refusa, mais accepta, en échange un couple de chiens ; le mâle s’appelait SENGTRU et la femelle APSO. Il amena ces chiens aux Indes, mais en 1922, il prit sa retraite et m’offrit ses chiens.

Mon mari était à ce moment là " Officier Politique " au Tibet, succédant à Sir Charles BELL et nous vécûmes au Sekkim, à la frontière du Tibet pendant sept ans. Nous allions au Tibet chaque année, avec les deux chiens, nous essayâmes avec le plus vif intérêt d’obtenir d’autres chiens de la même sorte ; il est facile de trouver des chiens similaires, mais nous étions désireux d’obtenir le même type avec toutes leurs particularités incluent spécialement la couleur…. Cela fut impossible.

En 1924, mon mari passa un mois à Lhasa, voyant le Dalai-Lama fréquemment, et grâce à sa Sainteté elle-même, et des hauts dignitaires, il essaya d’obtenir d’autres chiens du type correct. Ceux-ci ne sont pas à la vue au Tibet, et par conséquent l’élevage n’est pas pratiqué de la même manière que chez nous et il eut beaucoup de difficultés à obtenir des chiens satisfaisants au critères des Tibétains, comme la taille,la forme,la longueur, la texture du poil et la couleur. Pourtant, il trouva une femelle qui appartenait à un jeune Officier Tibétain, elle s’appelait "DEMON".
Son propriétaire ne voulait pas se séparer d’elle, mais accepta de la confier à mon mari, afin de m’aider dans mon élevage. Il était essentiel, en effet, d’apporter un sang nouveau, car je n’avais que mes deux premiers chiens d’origine.

Cette chienne nommée " DEMON ", son propriétaire l’appelait "APSO", de même que ma première chienne. Une portée est née de cette chienne avec notre mâle "SENGTRU" et comme il en avait été décidé, avec son propriétaire, la chienne avait été renvoyée au Tibet ; ell fut, cependant perdue en route et on ne l’a jamais revue.

Mon mari allait prendre sa retraite en 1928, durant le temps qui nous restait encore, nous essayâmes d’obtenir d’autres chiens correspondant aux critères désirés. Comme nous ne pensions pas retourner au Tibet, il était essentiel pour nous, d’apporter du sang nouveau et d’obtenir un autre mâle. "LHASA" correspondait, en tout point, à ce que nous cherchions, excepté la couleur. LHASA était blanc et gris et non d’une couleur uniforme, nous le prîmes car il était le meilleur de ce que nous pouvions trouver, je suis heureuse de dire que sa progéniture a été d’excellente couleur.

LHASA était la propriété de Monsieur MARTIN, un des derniers " British Trade Agency of Gyantse " au Tibet. Il avait huit ans lorsqu’il me le présenta. Il appartient maintenant à Mrs DUDLEY de l’élevage de "Brambledown Sheerness".

En 1928, nous rentrâmes en Angleterre avec notre chien " LHASA " et aussi avec cinq des descendants de SENGTRU – APSO et DEMON, c’est à dire "TAKTRU – DROMA – TSITRU – PEMA et LITSI ".

Page précedente Sommaire Page Suivante